Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union locale solidaires Saint-Denis

logo-sud-ct-copie-1.JPG

 

SUD ct 93 Mairie de Saint Denis

 Tel : 06 51 74 64 26 /// 06 21 49 55 34
e-mail: sudstdenis@gmail.com

 

 

Saint-Denis, le mardi 24 juillet 2012,

 

 

 

LE SYNDICAT SUD

AUX CÔTES DES SALARIÉ-E-S DE PSA

 

 

La Section syndicale SUD Mairie de St Denis

et l'Union Locale Solidaires Saint-Denis appellent

toutes celles et tous ceux qui le peuvent au

RASSEMBLEMENT MERCREDI 25 JUILLET à 11h
Devant le siège de PSA - 75, avenue de la Grande Armée PARIS 16ème
RER A : Charles de Gaulle-Etoile ou Métros : Porte Maillot ou Argentine
DEPART COLLECTIF 10h Bourse du Travail de St Denis - M° Pte de Paris

 

 Les mauvais coups des patrons surviennent souvent pendant les vacances : le 12 Juillet dernier, la direction de PSA (Peugeot-Citroën) a annoncé un plan de restructuration qui prévoit la fermeture du site d’Aulnay avec ses 3300 emplois, et la perte 8300 emplois sur l’ensemble du groupe au niveau national. A cela s’ajoute la menace de suppression de 7000 emplois chez les sous-traitants liés à l’activité automobile, pour la seule Seine-St-Denis.


Ces suppressions d’emplois vont anéantir la vie de milliers d’hommes et de femmes dans le 93, département déjà sinistré, dont le taux de chômage, 11,3%, est le plus élevé d’Île de France. La ville d’Aulnay sous Bois subit à elle seule un taux de chômage de 16,8% ! Sur Saint-Denis, ce sont deux cent foyers dont un membre de la famille travaille à PSA Aulnay.


La fermeture du site de PSA-AULNAY représente une véritable catastrophe sociale pour la ville et pour le département 93.

SUD réaffirme que les salariés de PSA n’ont pas à faire les frais des mauvais choix stratégiques de la direction du constructeur automobile.
Depuis l’annonce de la fermeture du site d’Aulnay, qui choque à juste titre bon nombre d’entre nous, le coût du travail en France est lui aussi mis en cause. Cela devient une rangaine entonnée par de (trop) nombreux média.


POURTANT : ce coût soit-disant « élevé » des charges patronales n’a pas empêché Phillipe Varin, actuel directeur de PSA de multiplier son salaire par 4 en 2010, le portant à 3 253 700€/an, week-end compris !


RAPPELONS ENCORE que le 15 Février 2012, PSA annonçait 588 millions d’euros de bénéfice, bénéfice divisé par 2 par rapport aux années précédentes, mais dont le directeur financier avait dit à l’époque que cela « n’aurait pas d’impact en termes d’emplois »….Quand on vous dit qu’il ne faut pas écouter les patrons !


Enfin, il faut savoir que le groupe PSA comporte plusieurs filières, en plus de l’automobile, et très lucratives. Quelques exemples:
FAURECIA (ingénierie et équipement) : 4 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 4 ans.
GEFECO (transport et logistique) : 223 millions de bénéfice en 2011.
PSA Banque : 1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaire.


ALORS, IL FAUT QU’ON ARRÊTE DE NOUS DÉSINFORMER AVEC LE COÛT DU TRAVAIL !

 


PSA n’est pas un groupe en faillite !

TOUS LES EMPLOIS PEUVENT ET DOIVENT Y ÊTRE CONSERVÉS,

SANS FERMETURE DE SITE.

C’EST JUSTE UNE QUESTION DE CHOIX !

 

 

Commenter cet article