Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union locale solidaires Saint-Denis

Depuis la présentation de la dernière ébauche de la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, dite Loi Fioraso, le 08/02/2013, plusieurs AG se sont tenu dans différentes universités françaises, ainsi qu’une AG appelée par plusieurs organisations (personnels, étudiant-e-s, enseignant-e-s – chercheur-e-s) qui s’est tenue à l’université Paris Diderot. Le 18/02/2013 Plus de 400 personnes ont été rassemblées sur la durée de l’AG, de nombreuses prises de parole ont eu lieu. Accord unanime pour le rejet du projet actuel, de la loi LRU et du pacte pour la Recherche.

A Paris 8 deux assemblées générales et une réunion des trois conseils de l’université Paris 8 se sont tenue cette semaine afin de faire le point sur cette loi et ce qu’elle comporte de menaces sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ce projet de loi s'inscrit dans la droite ligne de la LRU de Pécresse/Sarkozy, et plus largement des politiques de création d'un "espace européen de la recherche" (Processus de Bologne, 1999, et Stratégie de Lisbonne, 2000). L'objectif de ces politiques est la déstructuration et la privatisation progressive de l'enseignement supérieur public (notamment via "l'autonomie" financière qui est l'exact inverse de l'autonomie intellectuelle). L’objectif : préparer la création d'un marché commun de l'éducation à l'échelle européenne. Que ces politiques soient menées de manière parcellaire et progressive ne doit pas nous faire oublier leurs origines et leurs objectifs, au contraire !

Ce projet de loi comporte notamment :

-          Une accentuation de la soumission de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur aux intérêts économique, qui est explicitement énoncée dans les nouvelles missions de l’université.

-          Une non remise en cause de la LRU qui a concentré les pouvoirs au sein de la présidence et du CA,

-          Une non remise en cause des regroupements d’universités initiés par le gouvernement Sarkozy (PRES), qui risque de faire de disparaitre de nombreuses formations-disciplines non rentable.

-          Une atteinte au cadrage nationale des diplômes par le remplacement de l’habilitation des diplômes par le ministère par l’accréditation des établissements, ceci remettant en cause le principe d’égalité des diplômes au niveau national et augmentant les pouvoirs des directions d’universités

-         

Ne nous y trompons pas ! Quelques soient ses discours sur la nouvelle loi ou les motions qu’elle fait voter aux conseils centraux de Paris 8, notre présidente Danielle Tartakowski n’a eu de cesse d’appliquer les moindres détails de la LRU et de profiter de la concentration des pouvoirs entre ces mains ou celles de ses conseillers les plus proches (comme son prédécesseur Pascal Binczak dont elle défend le bilan désastreux) :

Notre « présidente LRU » s’assoie sur tous les votes des CEVU et CS qui ne servent pas ces objectifs. Elle modifie le calendrier universitaire et supprime les rattrapages de septembre sans la moindre consultation réelle des étudiants, pourtant les premiers concernés. Elle continue à bâtir le PRES « Paris-Lumières » avec Paris X, quand celui-ci a été voté sous pression policière…

Il est donc Urgent de s’organiser collectivement, étudiants-BIATOSS-enseignants,

Ne les laissons pas enfoncer un clou de plus dans le cercueil de l’université publique !


AG Lundi 4 Mars à 12h Amphi X

 

Fioraso-LRU-universite.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article