Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par union locale solidaires Saint-Denis

Solidaires encadré

Communiqué de l'Union Solidaires

 
Les scandaleuses tentatives d’expulsion de centaines d’habitants travaillant la terre se poursuivent sur le site de Notre Dame des landes, lieu du projet d’installation de l’inutile Ayrault-port de Nantes cher au premier ministre.

 

Avant la trêve hivernale, il s’agit de faire table rase pour laisser place aux travaux d’infrastructure d’accès au futur chantier. La répression violente engagée sur ordre montre l’allégeance de la majorité présidentielle à la multinationale Vinci.

Le gouvernement renie ainsi l’engagement du Grenelle de ne pas construire de nouvel aéroport et la volonté des Nations Unies de protéger les zones humides.

Il verse des centaines de millions d’euros au privé, la multinationale Vinci, bétonne des terres agricoles, militarise une zone de travail des paysans et salariées agricoles.

L’attitude du gouvernement illustre son manque de courage pour faire le pas décisif de la transition écologique. Les clignotants ne sont pas au vert dans ce domaine. Outre l’aéroport de notre Dame des Landes, la porte de l’exploitation des gaz de schiste reste entrouverte, les pressions en faveur de la culture OGM redoublent d’activité, la filière nucléaire n’est pas remise en question.

Tout est réuni pour consacrer l’échec du débat sur la transition énergétique qui doit s’ouvrir prochainement.

L’union syndicale Solidaires condamne la repression et les violences inacceptables contre les manifestant-es et soutient la résistance non violente qui se poursuit sur le site de Notre Dame des Landes et les rassemblements qui s’annoncent à Rennes, Nantes, Redon, Lille… et agit avec d’autres pour multiplier ces rassemblements partout en France.


Commenter cet article