Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par union locale solidaires Saint-Denis

Contre les expulsions de logements

 

La mobilisation se poursuit

 
Pour la régularisation des sans papiers

Depuis quelques semaines, le préfet expulse des habitant-e-s de Saint-Denis de leur logement en prétextant la dangerosité des bâtiments : rue Gabriel Péri, rue Dezobry... Le préfet Lambert, grand ami du Président Sarkozy, veut faire croire qu'il expulse ceux qui y vivent pour les «protéger» alors que c’est l’hiver, que tous les centres d'hébergement sont saturés et qu'aucun logement de remplacement n’est proposé. Le préfet a annoncé qu’il allait continuer les expulsions. Des centaines de personnes sont directement concerné-e-s à Saint-Denis, des milliers en Seine-Saint-Denis. 

Contre l'inacceptable et l’indifférence : solidarité !

La préfecture fait preuve d'un mépris insupportable pour les habitant-e-s expulsé-e-s. Les expulsions sont toujours violentes, indignes. Après s'être attaquées sans ménagement aux Rroms , l’Etat continue de suivre une ligne politique digne de l'extrême-droite.


Il est inacceptable qu’une partie de nos voisins et voisines, de nos ami-e-s, de nos élèves, de nos camarades de classe, de nos collègues de travail se retrouvent broyé-e-s par l’Etat et ses représentants préfectoraux. Samedi et mercredi dernier des manifestations de soutien aux habitant-e-s expulsé-e-s ont réuni plus de 300 personnes. Les vacances arrivent, la mobilisation se poursuit. On ne lâchera pas ! 


L'ensemble des expulsé-e-s et leurs soutiens exigent :


-L’arrêt des expulsions
-La reprise des négociations avec l’Etat
-La régularisation des sans-papiers
-Le relogement des habitant-e-s expulsé-e-s


Un comité de mobilisation contre les expulsions s’est constitué samedi 10 décembre. Il réunit les expulsé-e-s, des habitant-e-s de la ville, des militant-e-s de plusieurs associations, syndicats et organisations politiques. Il appelle les habitant-e-s de Saint-Denis à se solidariser avec les expulsé-e-s et à lutter tous ensemble contre ces expulsions illégitimes. La préfecture doit stopper immédiatement cette politique d’expulsion. La situation des familles, notamment celles qui campent devant la Mairie dans le froid, exige la reprise immédiate des négociations.

Les conséquences pour ces Dionysiens et Dionysiennes :

- perte du logement, même précaire, pour se retrouver à la rue ou dans de sordides « hôtels sociaux » à l’autre bout de la région où la place n’est « garantie » que pour quelques semaines.
- déscolarisation des enfants des familles concernées qui jusqu’ici suivaient leur scolarité à Saint-Denis (en maternelle, primaire et collège !)
- perte des effets personnels, des objets de la vie quotidienne (vêtements, papiers administratifs…) qui se retrouvent prisonniers de bâtiments murés. 

Manif, samedi 17 décembre à 14h
RENDEZ-VOUS à la Mairie (métro Basilique),  manif en direction de la sous-préfecture  

 

A l’appel du comité de mobilisation contre les expulsions de Saint-Denis

Soutenu par : Des habitant-e-s et des salarié-e-s de Saint-Denis et des alentours, les Alternatifs Saint-Denis, Alternative Libertaire Saint-Denis, Association des communistes unitaires Saint-Denis, CGT Plaine commune, Collectif «Le Peuple de la Gare», Église catholique de Saint-Denis, Fédération pour une alternative sociale et écologique Saint-Denis, Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre tous les peuples, Nouveau Parti Anticapitaliste Saint-Denis, Réseau Solidarité Logement Saint-Denis, SNUIpp/FSU, SUD Collectivité territoriale Mairie de Saint-Denis, Union Solidaires Saint-Denis

affichette-17-decembre-2011.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article