Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par UL SUD Solidaires Saint-Denis

Communiqué des personnels du collège Elsa Triolet

Nous, personnels du collège Elsa Triolet, tenons à témoigner notre solidarité et notre peine envers les victimes et les familles des victimes de l'incendie de l'immeuble de la rue Paul Eluard du 6 juin 2016. Notre collège est meurtri. Nous participerons à la marche blanche organisée dimanche 12 juin à 14h.

Mais nous tenons également à exprimer notre colère et à pointer la responsabilité des politiques de ségrégation sociale menées dans les quartiers populaires, à Saint-Denis en particulier. . Depuis longtemps déjà, les habitant-e-s de Saint-Denis dénoncent les discriminations qu'ils et elles subissent quotidiennement : logements insalubres, expulsions, moyens insuffisants pour les services publics... Les collectivités publiques engagent 1,7 milliard d'euros pour financer la coupe d'Europe de football. C'est autant d'argent qui ne servira pas à rénover les logements insalubres comme celui de la rue Paul Eluard, ni à construire des logements sociaux.

La ministre de l'Education Nationale et la Rectrice de l'Académie de Créteil ont manifesté leur soutien pour les élèves et les personnels du collège Elsa Triolet. Néanmoins, nous n'avons que faire d'un simple soutien qui, par ailleurs, n'intervient qu'en période de crise. Ce que nous voulons ce sont des actes, nous voulons des moyens concrets qui garantissent des conditions de vie et d'étude décentes pour nos élèves.

Comment croire à ce soutien quand depuis des années nous demandons des moyens supplémentaires en personnels de vie scolaire, en personnels médicaux-sociaux, en agent-e-s, en professeur-e-s, afin de pouvoir apporter le minimum d'encadrement et d'aide auxquels chaque élève de France devrait avoir accès.

Comment croire à ce soutien alors que les expulsé-e-s des logements de la rue du Corbillon suite à l'assaut mené par les forces de l'ordre contre des terroristes le 18 novembre 2015 n'ont toujours pas tous et toutes été relogé-e-s, alors que certain-e-s de nos élèves attendent toujours d'être relogé-e-s suite à l'expulsion de l'immeuble de la rue Violet Leduc.

Cette situation est intolérable. Nous refusons que nos élèves puissent continuer de vivre dans une telle précarité.

Nous réclamons un plan d'urgence sur la question du logement sur Saint-Denis avec la construction de logements sociaux, la rénovation des logements insalubres et le relogements des personnes expulsées de leur logement.

Nous réclamons un plan d'urgence dans l'éducation : moyens supplémentaires en vie scolaire et renforcement du pôle médico-social, réduction des effectifs par classe, établissement à taille humaine.

 

Les personnels du collège Elsa Triolet

 

Suite à l'incendie du 6 juin, contre la fatalité, pour la justice sociale à Saint-Denis

Commenter cet article