Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Union locale Solidaires Saint-Denis

Mercredi 22 octobre – 18h30 Salle D001

Université Paris 8 Saint-Denis

Avec :

– Halit Issa : représentant européen du PYD (Parti de l’Unité Démocratique kurde du Rojava)

– Deniz Uztopal : Docteur en histoire de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne

– Rozh Ahmad : journaliste, spécialisé sur le Moyen-orient et la question kurde avec aussi la présence d’invité-es d’honneur.

Organisé par : UEKF (Union des Étudiants Kurdes de France), Collectif Étudiant Universel Paris 8 et DIDF, Jeunes

Soutenu par : Solidaires étudiant-e-s Paris 8 (SUD), YDG, Collectif Palestine Paris 8, , UEC (Union des Étudiants Communistes), Solidarité France-Kurdistan, YS (Young Struggle), ACTIT, SKB, ICAD, , Dersim Kültür Derneği–Paris (FDG),FEDA, CDK, CCA 28

Site de l'UEKF : http://www.uekf.org

Pour venir : 2 rue de la Liberté – 93200 Saint-Denis ;

Métro Ligne 13 Saint-Denis-Université / RER Gare de Saint-Denis / Bus : 154,255,253, 368

Rojava : une alternative

Le Rojava (ou Kurdistan syrien) se situe dans le nord-est de la Syrie. En novembre 2013, des représentant-es kurdes, arabes, assyrien-nes, chaldéen-nes, turkmènes et ont proclamé de facto un gouvernement d’autonomie démocratique au Rojava, indépendant du régime de Bashar Al-Assad. Le mode de fonctionnement qui a été mis en place là-bas correspond à celui défendu par le mouvement kurde, qui a pour but de proposer une alternative au modèle de l’Etat-Nation. Ainsi, le Rojava est organisé en trois cantons, gouvernés par un système d’assemblées populaires. Les principes défendus par le peuple de Rojava et le mouvement kurde sont principalement l’autogestion, l’émancipation des femmes, l’anti-capitalisme et l’écologie politique. Ce modèle d’organisation a vocation, pour les kurdes, d’être étendu à toutes les régions qui le souhaiteraient, et de permettre la libération d’autres peuples opprimés (Palestine, Arménie…).

Aujourd’hui à Kobanê

Depuis le début du conflit syrien, le peuple de Rojava se défend à la fois contre les forces de l’armée syrienne et les différents groupuscules fondamentalistes (aujourd’hui regroupés dans l’organisation de l’Etat islamique). Kobanê est la capitale du canton du même nom et est située tout près de la frontière turque. Cette ville est menacée depuis plus de 30 jours par l’EI, qui a pris de l’ampleur depuis la prise de Mossoul (Irak), le 10 juin dernier.

La résistance à Kobanê

À ce jour, le peuple de Kobanê, via les forces des Unités de protection du peuple (YPG Hommes, YPJ Femmes), se défend seul, malgré de faibles moyens militaires (armes légères) face à l’arsenal militaire immense de l’EI : chars et mortiers (3 tirs par minutes en moyenne). En Turquie, de nombreux-ses volontaires kurdes souhaitant rejoindre Kobanê pour participer à sa défense sont aujourd’hui bloqué-es à la frontière par l’armée turque. Aussi, le gouvernement turc, en dépit de l’ouverture de quelques postes frontaliers, multiplie les obstacles à l’arrivée des réfugié-es et poursuit le blocage de l’aide humanitaire collectée pour Kobanê par les municipalités BDP (Parti pour la Paix et la Démocratie).

Solidarité internationale

Depuis des semaines, des manifestations ont lieu dans le monde entier (Europe, Canada, Australie, Afrique du Sud, Afghanistan, États-Unis), pour exprimer la solidarité avec les peuples du Kurdistan attaqués et pour demander un soutien international, principalement humanitaire. En Turquie et en Iran, les manifestations pour Kobanê sont violemment réprimées (bilan : plus de 40 morts en Turquie, depuis le début des contestations début octobre 2014).

Pour débattre de toutes ces questions,

nous vous attendons nombreux et nombreuses le 22 Octobre !

Solidarité avec Rojava !

A Saint-Denis : CONFERENCE KOBANE – ROJAVA – KURDISTAN : Situation actuelle, projet démocratique et résistances
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article