Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Union locale Solidaires Saint-Denis

Appel à l’Unité 10 mai 2014. Campagne pour les réparations de l’esclavage et de la traite négrière.

Alors que le principe de réparation est toujours nié par l’Etat français, l’esclavage et la traite négrière, puis les formes d’exploitation plus récentes des peuples dominés sont encore présentés sous le seul aspect mémoriel.

Cet appel à l’unité pour ce 10 mai 2014 porte l’exigence d’un vrai débat pour une politique de réparations, lors de la journée « commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition ».

Connaître notre passé colonial et sa continuité dans les rapports économiques de la France envers les anciennes colonies est d’autant plus important pour la participation à des mobilisations sur les rapports Nord/Sud, le droit à l’autodétermination des peuples, l’abolition des dettes historiques, la défense des immigré-es.

 

Rendez-vous samedi 10 mai
Square Edmond Rostand (face au Sénat)
à partir de 9 heures (station RER Luxembourg)

 

Ci dessous le tract (en pdf) de l'Union Solidaires en Ile de France sur le sujet (et l'appel unitaire au verso)

Tract Solidaires IdF avec l'appel unitaire

L'appel unitaire pour le 10 mai 2014 :

Ouvrons le dossier des réparations !
C'est une question de justice, tout simplement.


Si l'esclavage et la traite négrière ont été abolis en Europe depuis plus d’un siècle et demi, nos sociétés sont encore façonnées par les conséquences actuelles de ces crimes du passé. Des crimes de l’Histoire qui se distinguent par la racialisation des victimes et la contestation de leur humanité.
Ainsi, la domination coloniale et cet esclavage qui, dit-on, appartiennent au passé, nous ont laissé comme héritage une réalité politique et socio-économique désastreuse dont les traumatismes perdurent jusque et y compris dans nos sociétés contemporaines. La disparition de cette aberration est une condition essentielle dans la construction de nouvelles formes de solidarité visant la création d’un monde plus égalitaire pour les prochaines générations.


Quand un crime est commis, il doit être réparé !


Tous les peuples qui ont subi la domination coloniale ou l'esclavagisme ont un droit moral et formel pour demander l’ouverture du dossier des réparations. Réparer, corriger les distorsions de l'histoire, ce n'est pas s’enfermer dans le passé mais le, connaître afin de transformer le présent et préparer l’avenir.
Il est temps d’acter le principe du droit à la réparation et la multiplicité des formes à envisager : réparations mémorielles, sociales, politico-économiques, judiciaires, foncières et environnementales. Il est urgent de faire avancer cette revendication, fondatrice d’une rénovation de notre société française, et de la mettre en oeuvre de manière effective au plus tôt en nous unissant.


La cause est essentielle et la tâche est vaste.
Alors, commençons de suite !

 

Liste des signataires de l’appel :
Africains du Monde - African's - Africa n°1 - Amicale des Antillais d'Epinay sur Seine (ADA) - Amicale des Béninois du Poitou- Charentes - Amicale des Burkinabé du Poitou-Charentes - Amicale des Guyanais et Antillais de la Région Toulousaine - Amivogt
- Amitié judéo-noire - An Nou Allé - Association Culturelle des Togolais de Poitiers - Association des Etudiants Congolais (RDC) de Poitiers - Association des Etudiants Mauritaniens de Poitiers - Association des Gabonais de Poitiers -Association des
Sénégalais de Poitiers - Association des Stagiaires et Etudiants Camerounais de Poitiers - Association des Stagiaires et Etudiants Maliens de Poitiers - ATTAC - Azeck - Banlieue Citoyenne -Carnaval Tropical de Paris - Collectif Outremer CGT - Cifordom - Club Ivoire de la Vienne - Collectif des Filles et des Fils africains Déportés (COFFAD) - Collectif national « Nous ne marcherons plus » - Comité d’Organisation du 10 Mai (C-O10MAI) - Collectif du 10 Mai de Nantes - Comité International de Peuples Noirs (CIPN) - Comité Femme Fer - Comité IDAHO France - Comité pour la mémoire de Barbès - Compagnie Monsieur- Madame - Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) - Conseil Représentatif des Français d'origine comorienne – Coordination Ivoirienne de la Diaspora - Coordination 75 des sans-papiers - DDP Watch Group - DMBC - Ecclethique - Etudiants Guinéens du Poitou - Expression d'Afrique - Fadom - Fatae Théâtre Kamit - Four’Arts - Harriet&Prudence - Les Indivisibles - Kabar - Kanal Saint Martin - La Génération Gagnante - L'Espwi Mawon - Maison Principale des Antilles Guyane - Mouvement International pour les Réparations (MIR) - Mouvement des Objecteurs de Croissance (MOC IdF) - Mouvement pluricitoyen - Nasyon Kaf - Negro News - Nouvelle Génération des Etudiants Mahorais à Poitiers - Partage - REPACI - République et Diversité - Résistance d’abord - Sortir du Colonialisme(SDC) - Vivre pour Deux (V2Prod) - SLIC Créteil - Tropiques FM -
Solidarité Africaine de France - Tremplin - Union Syndicale Solidaires - UPKN - Un Passé Trop Présent

 

 

10 mai : Campagne pour les réparations de l’esclavage et de la traite négrière

Commenter cet article

Stral-Ka 26/08/2015 16:45

Bonjour : Nous sommes d'accord avec l'initiative,, que vous avez pris.. Et nous vous encourageons à continuer, années après années... Jusqu'à ce que les populations Afro-guadeloupéens, Afro-martiniquais et Afro-guyanaise, parmi d'autres populations, dont les ancêtres subissaient les crimes contre l'humanité, qu'avaient perpétrés les négriers et les esclavagistes blancs créoles.
Nous vous proposons une réunion constructive avec pour objet la définition, d'une stragégie
afin que les préjudices causés aux peuples Antillo-guyanaise (Guadeloupe, Martinique et Guyane, soient réparés..
Pour bien faire Nous vous communiquons l'adresse mail, du service de communication, qui est ; antique.futur@laposte.net et le numéro de téléphone : o1 4118 04 31 de la part
du président de la Maison Principale des Antilles Guyane.. Et Responsable Culturel des Antilles et de la Guyane.

Yao Stra-Ka

Post-scriptum : un ensemble d'éléments incontournable, pourraient être mis sur la table lors de réunions hypothétiques.